Choisir son liquide pour cigarette électronique

e-liquide

Publié le : 23 février 20215 mins de lecture

Que vous soyez un vapoteur débutant et chevronné, il faut bien choisir votre eliquide pour une meilleure expérience utilisateur. En effet, cet accessoire est indispensable pour vaper. Néanmoins, avec toutes les possibilités, on peut s’y perdre facilement. Quels sont les critères à considérer pour ne pas se tromper ?

Quelles sont les différentes saveurs d’e-liquide ?

On peut classer les e-liquides en cinq catégories. Même s’il est tentant d’essayer des parfums originaux, au départ, misez sur les arômes tabac qui simulent le goût des cigarettes classiques. Ils font référence au goût du tabac blond ou brun. Mais on peut aussi dénicher des saveurs plus atypiques. Après, vous pourrez évoluer vers d’autres produits au gré de vos envies. Pour avoir une sensation de fraicheurs dans la bouche toute la journée, optez pour un liquide pour cigarette mentholé. Ils se déclinent en plusieurs variantes : menthe forte, menthe glacée, menthe fraiche, etc. On peut aussi trouver des associations de saveurs insolites pour garantir aux vapoteurs une expérience inédite.

L’arôme fruité est à privilégier pour ceux qui sont en quête d’une saveur plus douce : banane, citron, fraise, pomme, etc. Les fruits rouges ont le vent en poupe et séduisent de nombreux vapoteurs. Les combinaisons peuvent même vous surprendre ! L’arôme gourmand vous rappellera vos sucreries et viennoiseries fétiches. Sur le commerce, vous découvrirez une grande variété : noisettes, caramel, donut américain, etc. Enfin, il y a l’arôme boisson simulant le goût du coca-cola, du thé et bien d’autres encore. Sur le site www.e-fumeur.fr, vous aurez accès à plusieurs centaines de saveurs. Vous y trouverez certainement votre bonheur.

Qu’en est-il du taux de nicotine ?

Il est très important de choisir un taux de nicotine pouvant combler vos besoins journaliers afin d’éviter les sensations de manque et le surdosage. Sur le marché, la concentration va de 0 à 20 mg/ml. Pour les non-fumeurs, il est déconseillé d’utiliser une cigarette électronique pour limiter les risques de dépendance.

Si vous êtes un gros fumeur, il faudra vous tourner vers un dosage élevé, 18 ou 20 mg/ml. Un e-liquide au sel de nicotine peut aussi être une bonne alternative pour éviter de souffrir d’une irritation de la gorge. En revanche, pour ceux qui prennent en moyenne 10 clopes par jour, un e-liquide renfermant 12 mg/ml de nicotine sera plus approprié. Pour un fumeur occasionnel, il vaut mieux se pencher sur un taux de 6 mg/ml. Au fil du temps, vous aurez l’opportunité de réduire petit à petit et à votre rythme le taux de nicotine. L’objectif est d’arrêter complètement le tabac ainsi que toutes les autres alternatives. Il faut noter que si vous toussez régulièrement lors de la vape, il se peut que vous ayez sélectionné un dosage de nicotine trop élevé.

Le choix de la base aura-t-il un impact sur la vape ?

Effectivement. La base renferme du propylène glycol ou PG. Cet ingrédient, responsable du hit provoqué par le liquide pour cigarette électronique est un exhausteur de goût. Avec un taux élevé, le hit et les saveurs seront plus prononcés. Toutefois, le produit sera plus fluide. De ce fait, il faudrait investir dans un matériel pour débutant. La glycérine végétale ou VG permet de générer plus de vapeur. Avec une concentration plus importante, le liquide dans ce cas sera moins savoureux et plus visqueux, et risque d’encrasser les appareils. L’idéal, c’est d’opter pour un ratio PG/VG 50/50, 40/60 ou 60/40.

Les clearomiseurs équipés d’une résistance supérieure à 0,75 ohm sont à favoriser si vous envisagez d’utiliser des e-liquides fluides afin de réduire les risques de fuite. Par contre, les clearomiseurs subohms sont parfaits pour une inhalation directe. C’est également le choix idéal si vous prévoyez de prendre des e-liquides avec un fort taux de VG.

Plan du site